vendredi 25 juillet 2014

dimanche 6 juillet 2014

Vivre le bonheur au quotidien

Cet été, j'ai pris une décision
Pas de réflexion sur ma vie (même si je le fais sans m'en rendre compte)
Pas de décision majeure sur ma carrière (même s'il y a un chemin qui se trace tout doucement)
JE PROFITES DE L'ÉTÉ!!!

Je dirais que c'est la première fois que je prends le temps de prendre le temps (Ca m'a toujours fait dire cette expression!) Je vis mon été à plein régime, je m'amuse, je prends du bon temps avec mes amis, je ris, je lis, je peins, je vais voir des spectacles, des feux d'artifices... et parfois, je laisse aller les choses en demandant à l'univers de me faire des belles surprises (ce qui arrive souvent)

J'ai décidé de donner une pause à mon hamster qui roulait dix fois trop vite dans les derniers mois. Alors je vous invite à faire de même, parce que ca fait du bien!! Je vous le jure. Entre temps, voici mes petits bonheur en images.


Une petite fille qui aimait tatouer les gens!


Cette plante était en train de mourir et je lui ai redonné un chance! Je suis fière de moi!

Les stress permet d'aller plus vite, mais la détente permet d'aller plus loin!

mardi 24 juin 2014

Nouveau virage

Vient un temps où on a besoin de prendre du recul et de réaliser le chemin que nous avons parcouru jusqu’à présent; parce que nous avons besoin d’un ajustement. On vieillit, on devient plus sage et parfois nos valeurs évoluent et pour mieux les comprendre, vaut mieux lever le pied sur sa vie.

J’en suis rendu là. Ma réflexion continue, mais aujourd’hui je comprends mieux qui je suis et ce que je veux être. Parmi toutes les 32 dernières années, je réalise que grand nombre d’entre elles ont été sauvées par l’art. Durant mon adolescence, j’ai beaucoup écris et dessiné pour exprimer un mal de vivre que je ne comprenais pas tout à fait la porter. Heureusement, car il y a eu des moments que je ne suis pas certaines que je serais présente aussi saine d’esprit aujourd’hui.

Il y a eu une période où je dû donner mon temps aux autres. Ce qui a eu pour résultat un net ralentissement de mon esprit créatif. J’irais jusqu’à dire que cet esprit était en hibernation.

Voilà qu’aujourd’hui, ce besoin de création est plus présent que jamais et j’ai envie de le partager. Je sais maintenant ce qui est mon désir le plus cher dans la vie. Créer et partager cette puissante vibration par la peinture et l’écriture. Je travaille encore sur le comment, mais l’idée de base est bien ancrée en moi. C’est un fait, je ne peux pas vivre sans cet art. En peinture, en dessin, en scrapbooking ou en tous autres projets, je sais que je dois partager cette vie qui m’anime.

Alors c’est dans cet esprit que je donne un nouvel envol à ce blog. Quelques petites différences ont déjà été opérées dans les pages et je mijote quelques projets pour vous.


C’est aussi dans cet esprit que j’ai peinturé (pour la première fois de ma vie) ces tasses pour un groupe d’enseignants du primaire. 37 jolies tasses personnalisées ont captées toutes mon attention pendant quelques heures. Un projet que j’ai bien aimé faire et souhaite peut-être le reprendre!

Je termine en partageant une citation. C’est dernier temps, c’est la citation que je lis dans mon cellulaire quand mon alarme sonne chaque matin. Je trouve qu’en anglais elle à plus d’impact, mais vous trouverez facilement la traduction dans Histoire de jouet (v.f. de Toy Story) des studios Pixar

To infinity and beyond! – Buzz Lightyear

lundi 16 juin 2014

Un brin d'inspiration

Depuis quelques temps, j’ai envie de retrouver mon cœur d’enfant. Redevenir la gamine curieuse, insouciante qui s’amusait à créer des histoires et à découvrir le monde. Simplement pour m’amuser à voir mon entourage différemment. Me libérer de mes responsabilités d’adultes et faire des blagues, courir sous la pluie, savourer un gros morceau de gâteau au chocolat sans me sentir coupable. J’aimerais me coucher dans l’herbe et remodeler les formes des nuages qui flottent dans le ciel. J’aimerais redevenir une ninja qui saute d’arbre en arbre et qui évite de tomber dans les fossés invisibles créer par les lignes des trottoirs. J’aimerais passer des heures dans un magasin de jouet (parce que je n’ai plus de maman qui me dit qu’il faut partir) J’aimerais ne plus me soucier du temps qui passe et d’être toujours pressé. Bref, j’aimerais profiter de la vie.

Il me semble qu’il s’agit de la plus belle saison pour retomber en enfance. Offrons-nous quelques minutes par jour de pure folie. Aussi simple que manger une crème glacé ou de danser dans son bureau sur sa musique préférée. Mettez-vous votre petite voix sérieuse de côté et laissez votre enfant intérieur prendre les commandes. Amusez-vous! Soyez créatif!!! Peut-être que votre travail vous paraîtra moins lourd et vous serez plus ouvert d’esprit pour trouver des solutions au boulot!

Ou encore, faites comme Lila dans le vidéo suivant qui nous envoie une autre image de ce que nos yeux voient.


Psst! Je dis ça comme ça, mais je suis très fière de dire que je me suis inscrite à la course de 10 km Classique Lafontaine!! Un autre beau défi! Woup woup woup!

 
Les personnes sérieuses ont quelques idées. Les personnes ayant des idées ne sont jamais sérieuses! – Paul Valery, poète.

mercredi 11 juin 2014

Un arc-en-ciel d'émotions

Nos émotions sont comme un arc-en-ciel. On peut avoir :

Des lunettes qui nous font voir la vie en rose :
Voir rouge quand on est en colère;
Avoir les blues :
Vibrer au même diapason que l’orange

Bref, on peut vivre tout une gamme d’émotions et ce en peu de temps. Depuis le début de ce blog je vous parle beaucoup de positivisme et de couleurs joyeuses. Mais ces sentiments noir qui nous hante de temps à autres, on fait quoi avec!

On passe à côté et on les ignore? Ce n’est pas une bonne idée, car ces émotions nous rattraperont tôt ou tard. Sincèrement, je crois que le mieux c’est de les vivre. L’impatience, la colère, la tristesse, la trahison, etc. Je sais que ce n’est pas agréable, mais en même temps, c’est grâce à ces émotions que nous grandissons plus fort et souvent plus sage.

Alors maintenant, suite à la lecture d’un conseil d’Anthony Robbin, lorsque que je suis en colère ou triste, je me demande pourquoi je me sens ainsi et essaie de voir ce que je peux changer pour ne plus vivre cette tristesse ou cette colère. Car les événements négatifs sont souvent les meilleurs enseignements de la vie. Profitons-en pour mieux apprendre sur nous et sur ceux qui nous entoure.


Aussi, je lisais dernièrement que c’est souvent dans ces moments que les meilleures idées jaillissent et que nous vivons les plus beaux changements. Un exemple pourrait être Charles Dickens qui devint l’un des véritables grands auteurs suite au drame de son premier amour. Restons confiant de croire que chaque drame de notre vie nous apportera bonheur d’une manière ou d’une autre. Suffit de rester ouvert d’esprit!

jeudi 5 juin 2014

Gratitude se traduit par un simple merci

Je l’ai dit dans mon dernier mot, je suis dans une ère de changement. Je le vis, je le sens, je le vois. Par contre, malgré mes frustrations et mon impatience sur certains points de ma vie, je vois que les choses comme à son habitude s’emboîtent par soi-même.
 
Aujourd’hui, j’ai juste envie de dire merci.
Merci aux personnes qui m’entoure et m’encourage
Merci aux personnes qui croit en moi
Merci aux personnes qui me font un petit velours au cœur par leur sourire
Merci pour tous les beaux compliments que j’ai eu sur Facebook sur ma dernière toile!

Merci à l’univers de me faciliter la vie
Merci à l’univers de mettre sur mon chemin de personnes aussi extraordinaire
Merci à l’univers de m’avoir redonné le goût de créer

Voilà! C’est fait et j’espère que certains d’entre vous se reconnaissent dans mes remerciements ou ont tout simplement envie de faire pareil. Allez-y! Ca fait du bien!
 
Dans un tout autre ordre d’idée, vous avez sûrement remarqué que j’ai rajouté un onglet Ma Galerie. J’ai décidé de montrer mes toiles en espérant inspirer d’autres artistes comme ceux qui m’ont inspiré. Puis j’ai envie que vous voyez mon travail. Je me sens presque comme une gamine qui montre fièrement à ses parents un dessin fait à l’école.

Aussi, si vous êtes des fans de Sexy Chocolat, je vais publier enfin le chapitre 16. Un peu plus érotique qu’à mon habitude, je crois que ce texte sera apprécié SURTOUT par la gente masculine. Bonne lecture!



Je termine avec ceci! Soyez patient et ouvert d’esprit. La vie est bien faites et peu importe vos souhaits, ils se réaliseront. Suffit d’y croire.

mardi 27 mai 2014

La vie change!

Louis-José Houde commençait son spectacle Suivre la parade en disant ceci :
« La vie change! La vie change trop vite! »

Aujourd’hui plus que jamais, je trouve que ces paroles sont vraies. Non seulement la vie change, mais les gens changent tout comme leur mentalité. Je viens de vie des moments difficiles et je réalise que ce genre d’épreuves arrive toujours à point dans notre vie. Je ne crois pas que j’aurais passé au travers de ce genre de changement il y a un an. Pourtant les événements de ce point tournant de ma vie ont déboulés à la vitesse grand V. J’ai eu l’impression d’être dans un véritable tourbillon.

Avec du recul, j’ai réalisé que pour vivre cette peine, j’ai mis ma vie en suspens. Pendant plusieurs jours, j’ai retenu mon souffle. Était-ce par peur de craquer ou de faire mal à quelqu’un? Je ne saurais dire. Par contre, suite à ces réflexions, j’ai bien l’intention de reprendre le cours de mes projets et de repartir la machine. Et ca commence par reprendre mes habitudes de vie comme le jogging, une saine alimentation, la création et la méditation.

Je fais une parenthèse sur la méditation. J’avoue, ce n’est pas une chose que j’aurais cru faire dans ma vie. Par contre, je découvre petit à petit les biens faits de cette pratique et j’avoue sans gêne que maintenant je comprends mieux comment méditer. Une suggestion de lecture sur le sujet; Zenitude et double espresso de Nicole Bordeleau. Un petit livre simple à mettre sur sa table de chevet qui démontre que nous sommes pas seul à faire face à un Hamster trop intense dans notre tête.

Bref, me voilà, avec des idées pleins la tête et le temps pour les accomplir!! Suivez la parade de couleurs, j’arrive!


Bien entendu, je ne peux pas passer à côté d’une cette fameuse course que
j’attendais depuis si longtemps! Le Color Me Rad est un vrai festival de bonheur et de couleurs. J’ai vraiment eu du plaisir et souhaite reprendre l’événement l’année prochaine. Je me cherche une thématique amusante pour l’équipe pour mettre encore plus de folie dans cette journée. Avez-vous des idées?


Je termine ce billet avec cette pensée qui va bien avec le thème. N'oubliez pas d'avancer un pas à la fois!

Le magnifique voyage d'aujourd'hui peut seulement commencer lorsque vous apprenez à lâcher prise d'hier!

lundi 12 mai 2014

Vive les couleurs!


Voici un court billet cette semaine. Parce qu’il fait beau (ENFIN!) et que je veux vous laissez le temps de vivre entièrement votre journée. Pour ma part, je suis dans les couleurs de la créativité. J’attends avec impatience un livre que j’ai réservé soit The Nine Mordern Day Muses de Jill Badonsky. J’ai besoin d’inspiration et d’idées d’activités créatives. J’ai peut être repris la peinture et le scrapbooking, mais j’aime beaucoup pratiquer des exercices quotidiens pour garder mon esprit créatif allumé à toutes situations.

Aussi, j’ai accepté la mission de M comme Muses. Si vous ne connaissez pas Les petits pas des muses, allez vite vous inscrire à l’infolettre. Chaque mois, Manon nous propose des activités faciles à faire et vraiment amusantes. La dernière à laquelle j’ai participé, fût d’envoyer un petit bonheur à un inconnu selon une liste que Manon avait bâti. J’ai tellement eu du plaisir à créer mes cartes pour ces muses du Québec et d’Europe. Pourtant, j’ai encore plus aimé recevoir les créations des autres.



Cette fois-ci, M comme Muses nous suggère de prendre en photos notre quotidien et d’en faire un album. Comme elle le dit elle-même dans son vidéo, c’est une activité qui nous permet de prendre un recul sur notre vie journalière. D’ailleurs, je vous invite à visionner son vidéo ci-dessous.


Enfin! Le moment que j’attends depuis maintenant 2 ans… le COLOR ME RAD!! Je vais pouvoir pratiquer l’une de mes activités favorites  - le jogging -  dans un bal de folies et de couleurs. J’ai vraiment très hâtes de vivre ce trip de couleurs!



Et vous, quelles sont les couleurs de votre créativité?
Quelles sont les activités que vous aimé pratiquer?

lundi 5 mai 2014

Quand ces petits moments prennent toute la place

Parfois la vie nous précipite dans un tourbillon d’événements qu’on en perd le fil de notre quotidien. Pourtant, avec du recul on réalise que nous n’avons rien manqué de notre quotidien. Celui-ci a juste été bonifié de petits moments incrédules qui nous ont fait grandir et réaliser bien des choses. C’est pour cela que j’ai appris à vivre le moment présent. Ça m’oblige à voir chaque instant comme une fantaisie. C’est rendu que lorsqu’on me demande : « Quoi de neuf? » je réponds : « Trop de choses en même temps! ». On dirait que j’ai une vie trépidante, mais en bout de ligne, ma vie est comme celle de monsieur et madame tout le monde.

Je vous donne un exemple :
Mon copain m’a offert pour mon anniversaire une carte cadeau de chez De Serre. Comme ça, on dirait qu’il s’agit d’une simple carte. Pour moi ce n’est pas qu’une simple carte. C’est le coup de pied au derrière qu’il me fallait pour me remettre à peindre. C’est aussi la source d’inspiration qui me manquait pour trouver une idée géniale de peinture à faire. Savez-vous ce que j’ai fait ce weekend? J’ai réaménagé mon bureau pour faire place à mon chevalet et ma peinture. Puis avec les toiles que j’ai achetées avec le cadeau de mon amoureux, je me suis mise en mode création-peinture. Après tout, ce n’était qu’une simple carte-cadeau!


Sur un autre ordre d’idée, une bonne amie m’a fait découvrir le livre Le Pouvoir de l’intention du Dr Wayne W. Dyer. J’ai toujours cru que nous utilisions qu’une infime partie de nos capacités. Je trouve que ce bouquin nous amène plus loin dans nos capacités à gérer notre vie. Il apporte beaucoup de trucs pour adopter une mentalité zen face à toutes situations. Si vous avez une grande ouverture d’esprit, je vous le suggère fortement.

Je vais terminer sur une note à saveur de café. Ca fait maintenant 3 mois que je suis distributeur de café-santé Organo Gold et je peux dire que ce produit a changé beaucoup de chose dans ma vie et est responsable de ma réponse : « Il y a trop de choses de nouvelles! » Depuis que j’ai joint l’organisation, j’ai découvert une nouvelle façon de penser, de travailler en équipe et de vivre. J’aurais jamais pensé que l’abondance et la prospérité pouvait faire partie de mon langage. Sans compter ce que le café fait pour ma santé. Je me suis jamais autant sentit bien. Sans oublier les histoires que j’ai entendues. Des symptômes d’allergies diminués, des migraines disparues, j’ai même une connaissance qui a la maladie de Crohn qui a vu ses symptômes diminués. Vraiment, c’est un café à essayer et je pèse mes mots!! Si je pouvais aider un maximum de personnes à avoir une meilleure vie, je serais tellement heureuse!!  Alors si vous avez des questions sur le produits, n'hésitez pas à communiquer avec moi pour plus de renseignement: imel@live.ca

dimanche 27 avril 2014

La vie est bien faite

De retour d’un long congé, je peux dire que j’en ai vécu des événements. Une semaine remplie d’émotions en tout genre!!

La fin de semaine passée, pour Pâques, j’ai eu le plaisir d’être dans ma famille à Val-d’Or. Laissez-moi vous dire que ça fait un bien fou de retrouver ces sources familiales. Une de mes valeurs importantes pour moi, c’est bien les valeurs familiales. Ils sont toujours là pour nous donner une bonne dose d’amour et de sourire en tout temps et de freeeeet!! Bien beau la région de l’Abitibi, mais trop froide à mon goût!
 
Ensuite, il y a eu mon anniversaire. Sincèrement, je ne suis pas du type party animal. Ce qui est bien le jour de notre fête, c’est qu’il s’agit de notre journée et que tout le monde ce donne le mot pour nous dire à quel point ils nous apprécient. J’ai été choyé! J’ai reçu des bonne fête à profusion, de l’amour de mes amis et proches, des tonnes de bisous, 4 gâteaux  (ça c’est quand tu es trop populaire au bureau hihihi! Je plaisante) et beaucoup d’énergie positive. Je ne pouvais pas avoir mieux comme journée d’anniversaire. En plus, je suis du type à étirer le plaisir, alors j’ai décidé que c’était ma fête jusqu’à lundi!

Pour combler l’ensemble, c’était la semaine des secrétaires. Non seulement mon équipe nous a toutes remis des fleurs, mais aussi une carte signée de tous avec une petite note de leur appréciation. Personnellement, c’est ce qui m’a le plus touchée! Vraiment la vie est bien faite et je peux juste être reconnaissante d’être maintenant avec une équipe aussi géniale.



Je termine ce mot sur une petite anecdote. Je dis souvent que la vie est bien faite et tout s’emboîte quand on y croit. Voici une preuve bien simple de mon quotidien.


Vendredi, j’avais planifié d’aller magasiner avec une amie en terminant de travail. En plus, sur l’heure du dîner je voulais aller voir un ami qui quittait pour la retraite. Mais me voilà bien embêter quand je vois que je dois aller jogger (suite de mon programme de jogging). Je me trouve face à un beau conflit d’horaire! J’ai décidé de ne pas m’en faire avec ça que je trouverai bien une solution la journée même.

Devinez-quoi! Tous les événements se sont placés par eux-mêmes. Le matin, j’ai croisé le futur retraité qui m’annonça que j’avais un mois d’avance! Alors, je n’avais pas besoin de me déplacer pour sa retraite et je pus aller courir sans me casser la tête. Même mon histoire de stationnement (qui est toujours un véritable casse-tête en ville) fût simplifiée cette journée. Nous avons pu magasiner plus longtemps que prévu mon amie et moi sans êtres encombrées de nos multiples sacs, comme le 1er plan l’avait prévu juste à cause de mon stationnement.

Bref, tout c’est tellement simplifié parce que j’y croyais et je restais zen et positive face à toutes les situations et contraintes de la journée. Parce que chaque événement arrive pour une raison. Suffit d’être assez ouvert d’esprit pour toujours tirer son épingle du jeu.



Conseil du jour : Lorsque vous êtes fâché ou dans un tout autre état négatif, brisez votre schéma en ridiculisant la situation ou en disant quelque chose d’absurde. Pour ma part, le premier mot qui m’est sorti de l’esprit lorsque je fus frustré d’une situation, fût castor. J’ai éclaté de rire tellement c’était un non-sens dans la situation où je me trouvais, donc ça a brisé mon mood négatif!! Ca vaut la peine d’essayer, non!?

mardi 15 avril 2014

Rêvez et agissez

Contrairement à mon habitude, je suis un peu en retard, mais je vivais une superbe expérience; soit celle d’atteindre un objectif que je m’étais fixée.

Je participais à une course à Laval et je devais effectuer 5 km. Bonne nouvelle, j’ai non seulement réussi à courir le 5 km sans arrêt et sans complication, mais j’ai aussi battu mon propre record. Bon, j’ai poussé peut-être un peu trop fort à la fin et j’en ai ressenti les conséquences le lendemain, mais le sentiment d’accomplissement était trop fort pour m’arrêter à la douleur.
  
C’est à ce moment que j’ai réalisé l’importance des objectifs et des buts. Sans but on n’avance pas et sans objectifs, on n’atteint pas nos buts. La différence entre les deux :

Objectifs : Atteindre un résultat dans un temps précis.
Ex. : Je veux courir 5 km d’ici le 13 avril 2014

But : Atteindre un résultat à l’aide de plusieurs objectifs
Ex. : Je veux être capable de courir un marathon.

Finalement, je dirais que le but est votre rêve et les objectifs, les moyens pour l’atteindre. Alors je vous suggère d’écrire tous vos rêves, même les plus fous. Laissez-vous aller, il n’y a pas de limites que celles que vous vous mettez. N’ayez pas peur! C’est un jeu amusant, voire stimulant que vous poussera peut-être à aller au-delà de vous-même.

Une fois terminé, révisez cette liste et choisissez-en 5 (ou plus) qui vous tienne le plus à cœur et prenez la décision de passer à l’action. Je crois que vous me voyez venir…

Maintenant que vous avez choisi vos coups de cœur, quels sont les moyens de passer à l’action? Vos objectifs bien sûr! Déterminez les objectifs qui vous conduiront vers votre but (votre rêve) une étape à la fois.

Pour continuer avec l’exemple de la course, mon but et d’accomplir un marathon. Donc, je me suis mis comme objectif d’atteindre un 5 km (ce que j’ai fait dimanche et que je ferai le 18 mai lors du Color Me Rad) et ensuite, mon prochain objectif est de faire un 10 km cet automne au Classique Lafontaine ou à l’une des courses MEC (je n’arrive pas à choisir). Chaque objectif me rapproche de mon but soit de courir un marathon.

Mais j’entends les sceptiques me lancé : « Et si j’échoue mon objectif? »
Je vous répondrai : « Revoyez vos objectifs. »


Était-il trop haut? Avez-vous suivi à la lettre les étapes que vous vous étiez fixées? Avez-vous fait une erreur de parcours? Car il n’y a pas d’échec, il n’y a que des apprentissages. Puis qui sait, si vous n’avez pas atteint votre objectif, c’est peut-être parce qu’il s’est modifié en chemin!

Prenez note que je prends une pause familiale dimanche le 20 avril 2014

dimanche 6 avril 2014

Bonheur express

Voilà une décision de dernière minute intéressante!!

Aujourd'hui, j'ai décidé de prendre une pause, mais je veux surtout pas faillir à mes lecteurs qui attentent leur lecture dominicale! Alors je vous envoie un bonheur express et je vous suggère de l'essayez! C'est quoi une bonheur express? C'est une surprise que l'on fait à une personne.
Exemple:
Envoyez un texto à une personne à qui ca fait longtemps vous n'avez pas parler. Juste un petit: "Bonjour, je pense à toi!"
ou
Saluez un inconnu dans la rue

Bref, il faut que ça soit simple, inattendu (donc spontané) et rapide. De là le nom bonheur express! Sourire assuré!

Vous n'avez pas toujours besoin d'un plan. Parfois, vous pouvez juste respirer,
faire confiance, lâcher prise et observer ce qui ce passe!

dimanche 30 mars 2014

Changez de lunette pour voir la vie autrement


Dans la vie, tout est une question de perception. Exemple :

Ce matin, dimanche 30 mars, il y une tempête de neige. Je vous pose une question.

Comment voyez-vous cette tempête?
a)      « Bordel de merde, j’en ai marre de la neige qui finit plus de finir »
b)      « Il neige! On est au Québec et faut faire avec! »
c)      « Wow! C’est tout blanc!! C’est fou comme dame nature peut être puissante! »
d)     « Youppi! Je vais pouvoir faire du ski fond aujourd’hui »

Alors? Quelle est votre perception de cette tempête hivernale au printemps? Moi, personnellement je suis du style à m’émerveiller devant la puissante de la nature. Conclusion, tout est une question de point de vue. Laquelle est meilleure? Je penche pour les deux dernières.

Sur un autre ordre d’idées, est-ce vous désirez changer? Perdre du poids, arrêter de fumer, courir 20 minutes sans arrêter (je peux vous en parler très longtemps de celui-là), d’atteindre des objectifs professionnels où vous avez souvent échoué, etc. Vous essayer très fort, mais vous être incapable de ne pas grignoter les chips qui sont dans l’armoire ou de prendre une autre cigarette. Pourquoi ne pas changer votre perception du problème. Au lieu de vous dire : « Je suis nul, je n’y arriverai jamais! » dites plus : « Bon! Cette fois-ci c’est la bonne! Ca va difficile, mais je vais y arriver. »

Aussi, au lieu de vous dire que de grignoter une barre de chocolat ou de fumer une cigarette vous procure un plaisir ou un moment de relaxation instantané, imaginez le contraire. Que cette barre de chocolat augmente votre taux de stress, vous déshydrate et vous fait prendre du poids. Trouver le côté négatif, de déplaisir de la chose.

Ça va de même avec les problèmes. Souvent on se dit : « Pourquoi ca n’arrive qu’à moi ce genre de chose? » Je crois pertinemment que lorsqu’on demande quelque chose, on l’obtient. Par contre, il faut faire attention! Il ne faut oublier que ca va dans les deux sens. Si on ce demande pourquoi tel événement négatif n’arrive qu’à nous, on risque d’attirer ce même genre d’événement constamment. Dans le sens contraire, si vous faites face à un problème et vous changer votre question pour : « Qu’est-ce que je peux bien faire pour me tirer de ce mauvais pas? » Avec de la pratique (et je parle en connaissance de cause) les solutions nous viennent très rapidement. Essayez! Vous verrez!

Enfin, je vous ai parlé du bonheur dans un de mes billets (Le bonheur en trois temps). Et bien, cette façon de faire peut être un autre truc de vivre le bonheur. Voyez le positif dans toutes les situations de votre vie et votre vie s’en portera que mieux.
 Certaines personnes voient les choses telles qu’elles sont et se disent « pourquoi? ». Je rêve de choses qui n’ont jamais été et je me dis : « Pourquoi pas? »

GEORGE BERNARD SHAW

dimanche 23 mars 2014

Des rêves qui vous parlent!


Vous souvenez vous de vos rêves? Y-a-t-il des rêves qui vous ont marqués plus que d’autres? Avez-vous déjà reçu des réponses via vos rêves? Vous êtes-vous servi de vos rêves dans votre quotidien? Moi oui! Et plusieurs autres personnes que moi on sûrement vécu la même expérience. Pourquoi? Parce que les rêves sont les images envoyées par notre subconscient.


Depuis longtemps, je crois que nous utilisons qu’une infime partie de nos capacités à titre d’être humain. Je vous dirais sincèrement que je le comprends encore plus aujourd’hui. En à peine quelques mois, j’ai ouvert mon esprit et j’ai pris la décision de cheminer dans la vie avec une autre manière de voir les choses. J’ai ouvert mon esprit et je m’inspire de mon moi, mon instinct! Et mon moi inclut mes rêves.

Je vous offre de faire une expérience. Nous avons tous des questions existentielles sur un sujet ou sur un autre. Est-ce que j’ai pris la bonne décision? Est-ce que je vais dans le bon chemin? Quel choix dois-je faire? Vous voyez un peu ce que je veux dire? Parfait! Maintenant avant déposant votre tête sur l’oreiller, posez-vous votre question. Posez cette question à votre subconscient.

Ce qui est drôle, c’est que j’en connais qui doivent se demander où je m’en vais avec mes skis!! Je peux vous l’expliquer; je vous partage une expérience qui m’aide beaucoup à cheminer et à prendre les bonnes décisions. Je le fais depuis plusieurs années sans même m’en rendre compte. Un exemple, depuis que je suis petite, avant de me coucher je disais « Esprit, réveille-moi à 6 h demain matin, svp. » Très rare les fois où je me levais en retard. La majorité du temps je me réveillant un peu avant le temps. C’est tout dire!

Bon, pour votre question! Maintenant que vous êtes posé la question. Libérez votre esprit et endormez vous tout simplement. Une chose à savoir sur les rêves, c’est que nous nous en souvenons dans les premières secondes de notre réveil. Un truc que je peux vous donner est que même si vous êtes réveillé, gardez les yeux fermés pour vous permettre de vous souvenir du maximum de vos rêves. Aussi, vous pouvez vous conditionner en déposant un cahier et un crayon sur votre table de chevet et en écrivant les mots clés.

Entendons-nous, les rêves ne donnent pas la réponse mot pour mot! Les symboles demandent parfois de la recherche. Quoique aujourd’hui, il y a plein dictionnaire sur les rêves que ça devrait être facile de vous y retrouver.

Un exemple que j’ai vécu : Quand j’ai joint la compagnie de café santé Organo Gold, je me suis posé la question si j’avais pris la bonne décision. Au même moment, je lisais le livre Sexy, happy et zen de Christine Michaud. Elle faisait justement mention de ces rêves qui peuvent nous aider. Avais-je quelque chose à perdre? Non! Alors j’ai essayé l’exercice de me poser la question avant de me coucher.

Cette nuit là, j’ai rêvé qu’on me proposait de parcourir le labyrinthe de la ville de Montréal pour me rendre à mon travail à l’heure. Je suis parti d’un point et nous avons parcouru plein de recoins que je ne connaissais pas pour enfin aboutir face à mon travail.

Ce qui me frappa, c’est le labyrinthe. Alors, j’ai cherché la symbolique de labyrinthe et ça m’a donné ceci :


Le labyrinthe, c’est un état temporaire où l’imagination visionne une multitude de cheminements, une multitude de voies.

Parvenir au centre : c’est découvrir une certitude, une grâce.
Partir du centre et sortir du labyrinthe : annonce une résurrection intérieure après de pénibles démarches en soi-même, c’est vivre une libération et l’appliquer consciemment.

C’est sûr que la symbolique change d’une personne à l’autre, mais je peux vous dire une chose; c’est qu’en mon for intérieur, je venais de trouver une certitude, que j’avais fait le bon choix.

Trop spirituel, comme approche? Peut-être! Mais je crois dur comme fer que nous avons un grand potentiel entre nos mains, suffit de s’en servir.


Maintenant, qu’est-ce que vos rêves vous diront?

dimanche 16 mars 2014

La vie commence à la fin de votre zone de confort!


Ironiquement, mon blog a prit une tournure à laquelle je ne m’attendais pas. Est-ce ça, suivre la vague? Peut-être! Néanmoins, j’espère que vous apprécier cette tournure et qu’elle vous inspire, car je dois vous avouer que j’y prends beaucoup de plaisir moi-même à faire des recherches sur le bien-être. Je n’ai pas la vérité absolue, mais je crois que le fait de vous raconter les périples de ma vie peut vous aider à mieux cerner la vôtre.

Il n’y a pas si longtemps, je vous parlais d’un projet qui prenait forme et qui était inspiré par mon instinct. Sincèrement depuis, la vie ne cesse de me surprendre. Le projet en question, est l’entreprise Organo Gold. En gros, je décrirais Organo Gold comme un distributeur de santé via une des boissons les plus bues au monde, soit le café. En forme de café instant (et bientôt en K-Cup), le café Organo Gold apporte plusieurs bienfaits à la santé et en plus, est délicieux. Ceci dit, en devenant distributeur, j’ai décidé d’ouvrir mes horizons et en même temps reconsidérer ma vie professionnelle aujourd’hui. Où en suis-je? Est-ce vraiment là que je veux être? Pourquoi j’ai pris les décisions qui m’ont amenés ici?


Je continue à répondre tranquillement à ces questions, mais entre temps, j’ai décidé de faire différent et de me laisser emporter par le courant. J’en suis même à me demandé que le bien-être serait une voie intéressante. À un point tel, qu’en discutant avec un prof de Zumba hier, j’en suis venu à me demander si ca serait pas une idée intéressante d’enseigner le Zumba. Quoi? Tout est possible dans la vie non?

Outre mes idées folles, je peux dire que cette vague m’a amené à rencontrer des gens extraordinaires (dans un certain 5 à 7) et à découvrir une possibilité de formation qui irait dans la direction que je veux aller, soit comme travailleur autonome. J’ai aussi appris à restructurer ma gestion de mon temps. Bon y’a des progrès à faire, mais ca s’en vient.

Sortez de votre coquille!
Bref, tout semble s’emboîter tout seul. Certaines personnes m’ont dit que c’est mon subconscient qui en serait la cause. Par contre, pour ce point, j’y reviendrai dans un prochain billet. Car pour le moment je vous dirais que seulement par cette expérience de suivre la vague et de garder l’esprit ouvert, la vie m’a amené ailleurs et m’a obligé à sortir de ma boîte « Zone de confort ». Vous ne savez jamais qui vous pouvez rencontrer ou quel événement vous pouvez vivre! Car ces instants peuvent être pure féérie et vous amener sur une autre trajectoire que vous n’auriez jamais pensé franchir. Un peu comme ce blog finalement!




dimanche 9 mars 2014

Quoi de neuf docteur!?

Je pourrais vous dire que depuis le 1 mars, j’ai repris le jogging. Mon objectif : Jogger 5 km le 13 avril prochain en moins de 45 minutes (mon dernier temps pour un 5 km) C’est le début de ma 2e semaine et je dois dire que je commence à reprendre mon rythme. Est-ce le beau temps qui m’inspire? Peut être!




Je peux aussi ajouter que j’ai décidé d’entreprendre un nouveau projet en devenant distributeur de café Organo Gold. Je dois admettre que ce projet a été guidé par mon instinct. Est-ce qu’il a vu juste? Je ne sais pas encore. Néanmoins, j’avais le sentiment que je devais essayer. Qu’il s’agissait d’un tremplin qui m’amènerait encore plus loin dans mon cheminement personnel. Donc, c’est à suivre!

Pour mes fans de Sexy chocolat, j’espère que vous aimez l’histoire jusqu’à présent! J’ai pris un peu de retard, car ma vie est un feu roulant, mais vous devriez voir les chapitres défilés bientôt! D’ailleurs, je m’amuse beaucoup je dois dire, car cette histoire est inspirée d’anecdotes que j’ai entendu ou vécu lorsque j’étais avec Fantasia!

Alors voilà! Les dernières nouvelles! Je vais sûrement me remettre sur un autre dossier de type le bonheur en trois temps, car j’ai eu quelques commentaires me disant qu’on avait trouvé inspirant mon travail. J’en suis ravi et espère bien continuer à vous aider à être bien avec vous-même!
Je vous présente Bibi, mon chat!


Au plaisir,

dimanche 2 mars 2014

Le bonheur en trois temps 3/3


La formule pour être plus heureux pourrait être comme ceci :
1.      Être plus actif et se tenir occupé.
2.      Passer plus de temps avec les autres, être sociable.
3.      Choisir un travail significatif pour soi.
4.      Bien planifier son temps et ses activités.
5.      Arrêter de s’en faire, réduire le nombre de préoccupations.
6.      Diminuer ses attentes et éviter ainsi les déceptions.
7.      Vivre davantage dans le moment  présent.
8.      Apprendre à être plus positif et optimiste.
9.      Acquérir de seines habitudes envers soi-même : s’aimer, s’accepter, se connaître et se développer.
10.  Devenir un complice plus « facile à vivre ».
11.  Être soi-même.
12.  Réduire l’accent sur les problèmes.
13.  Développer des relations profondes avec ses proches (famille, amis, etc.).
14.  Faire de son bonheur et celui des autres une priorité.


J’ai pris cette formule de mon fameux livre Le bonheur extraordinaire des gens ordinaires de Lucie Mandeville. C’est une liste exhaustive et qui au premier coup d’œil, n’est pas inspirante. Une fois tout ça dit, comment peut-on appliquer le tout dans la vie de tous les jours?

Je vous partage ici, 5 petits trucs de bonheur quotidien.

Je vous mets au défi de les appliquer pour les prochains 90 jours.



Pourquoi 3 mois? Parce qu’il est prouvé statistiquement qu’il faut 90 jours pour introduire une  nouvelle habitude de vie à un être humain. Donc voilà ce que je vous propose :

1)      5 petits bonheurs par jour.
Je vous l’ai déjà dit et je dirais que c’est mon favori. Répertorier 3 ou 5 bonheurs par jour vous fait sourire et vous rend le cœur léger. Sur une base régulière on réalise qu’on est plus heureux que l’on croit.

2)      Arrêter le temps 2 minutes
On est tous dans un train-train quotidien foudroyant. Pour ceux qui me connaissent savent que je suis un feu roulant et que j’enchaîne les projets un après l’autre. Par contre, il m’arrive, plusieurs fois par jour, d’arrêter tout, de contempler le vide et de respirer. Souvent, c’est dans le trafic, je contemple le ciel en ne songeant à rien. Ou mon fond d’écran au bureau, arrêtant de penser et de travailler. Surtout que je mets toujours des images inspirantes, alors ça aide. Pas besoin d’aller dans une retraite X pour relaxer. Suspendez vos activités 1 à 2 minutes, le temps de 3 grandes inspirations et repartez. Ca fait beaucoup de bien au morale, je vous le dit!! Testé et approuvé par Imel!

3)      Faites une activité que vous faites bien!
Pour certains, c’est de faire rire les autres, d’autres aime bricoler, d’autres aime jogger ou lire confortablement assis dans un coin. Peu importe ce que vous aimez faire, faites-le! Tout simplement! 1 ou plusieurs fois par semaine, selon votre horaire.

 
4)      La boîte de courriel de mémo d’encouragement!
Peu importe ce que vous faites dans la vie, on finit toujours par avoir un Merci de la part de quelqu’un ou un . Bien pour ma part, j’ai, dans ma boite de courriel un dossier où je loge tous les mercis et les compliments sur mon travail. Ainsi, quand j’ai les blues, je vais les lire! Ca me remonte le moral.
Tu es génial, c’est exactement ce que je voulais

5)      Donner aux autres.
Trouvez-moi quétaine, mais donner aux autres c’est LA source inépuisable de bonheur. Il y a des journées je mets comme défis de sourire à 5 personnes inconnues. Peut-être allez-vous aider une personne déprimée à passer au travers des pires embûches!

Vous avez sûrement entendu parler du donner au suivant. Il y a une vague dans le monde aujourd’hui. Des histoires de personnes qui payent le café au prochain client sans savoir c’est qui. D’ailleurs, laissez-moi vous raconter une petite anecdote à ce sujet.

Du temps que je travaillais à l’aéroport, il m’arrivait souvent d’aller me chercher un café moka à la Brûlerie St-Denis. Un soir, j’y arrive et réalise que j’ai pu assez d’argent sur ma carte de guichet. Mal à l’aise, je dis au commis que j’allais chercher l’argent à mon bureau, mais un homme qui était le client après moi répondit : « Ne vous embêtez pas avec ca mademoiselle, laissez-moi mettre votre café sur ma note. » Consciente que ce n’était pas un simple café à 2$ j’insistai pour aller chercher les sous à mon bureau. Pourtant l’homme ne dérogea pas et paya mon café. On ne se connaissait pas et en aucun cas je ne pouvais lui remboursé, car je croyais qu’il était passager, donc que de passage. Il m’a répondu : « Ce n’est pas grave! Tu donneras au suivant. » Il a tourné les talons et est parti, souriant. C’est là que j’ai compris son geste. Il a partagé du bonheur gratuitement. Depuis, j’essaie autant que possible d’offrir au prochain sans rien attendre en retour, encore reconnaissante de l’offre de ce monsieur.


Êtes-vous prêt à relever le défi du bonheur? 90 jours à juste être heureux et SURTOUT d’en être conscient! Je crois que c’est un beau défi en soi!

lundi 24 février 2014

Un ciel sans limite

Je sais, vous attendez surement la fin du Bonheur en trois temps! J'ai été extrêmement occupée dernièrement, alors j'avoue que je n'ai pas eu le temps. Je ne vous oubli pas et j'y travaille pour le prochain billet!


Entre temps, j'aimerais voir si vous avez le même feeling que moi. Dernièrement, une série d'événements m'a fait prendre conscience de bien des choses. Dont l'une est de comprendre que rien n'arrive pour rien. Ça fait longtemps que j'ai cette croyance, mais encore une fois la vie me l'a prouvé.

Il n'y a pas si longtemps, j'ai écris qu'il fallait que je ralentisse avant de tomber malade. En fait, j'ai compris que ce n'était pas tout a fait ça. Il fallait que je cesse de me mettre autant de pression pour réussir. La vie est vraiment bien fait et je sais que les choses finissent toujours par s’emboîter. Alors, j'ai changé mon fusil d'épaule et décidai de réviser les pourquoi de mes actions et de m'ouvrir l'esprit à toutes les possibilités. Voyons ce que la vie peut m'apporter!

De ce fait, j'ai... non, mon instinct ma guidé vers mon prochain projet (Désolé, je reste mystérieuse sur ce projet pour le moment, mais ça va venir). Est-ce pour atteindre des objectifs à tout casser? Sincèrement, je ne crois pas. C'est plus pour apprendre sur moi à titre de leader et de femme.

Juste pour prouver que les choses s'emboîtent bien, ce nouveau projet vient avec un nouveau module pour mon DEP qui se nomme Gestion du temps! Tien donc!? Intéressant! Puis une offre d'une journée formation en marketing relationnel. Parfait pour mon commerce avec Tocara aussi!

Ensuite, pour une raison que j'ignore, j'ai décidé instinctivement d'ouvrir mon esprit. De là, naîent plusieurs opportunités que j'ai tout simplement cueillit comme une fleur et qui m'amènent toujours plus loin dans ma quête.

Tout ça pour dire qu'il suffit d'être ouvert d'esprit et de voir les opportunités qui passent. N'ayons pas peur de demander! Qu'est-ce qui pourrait arrivé de pire? Recevoir un non! Vous savez, si on vous dit non, vous devez simplement dire merci et passer votre chemin! Comme le dit le proverbe:
Qui ne demande rien, n'a rien!

J'ai appliqué cette belle théorie et j'ai que de belles surprises!!
Soyez donc ouvert d'esprit et saisissez les opportunités qui s'offrent à vous! Peut-être changeront-elles votre vie!

dimanche 16 février 2014

Février


Février, pis du blanc
Du blanc comme l'an d'avant
Avant , après , pendant
Maudit mois mal faisant
Je t'aime 
Mais pas tout l'temps 
Février, Vincent Vallière



Tit maudit mois frète avec un hiver qui finit plus de finir. C'est notre réalité à tous! Ne trouvez-vous pas que c'est le mois des blues d'hiver. Plusieurs tombent en léthargie profonde, n'espérant plus le printemps. Que faites-vous pour ne pas tomber dans une dépression saisonnal (si je peux m'exprimer ainsi)? 

Par ma part, malgré que nous soyons en début d'année, j'ai réalisé que j'avais perdu le contrôle sur moi-même et que je tombais tranquillement vers une fatigue à cause d'un surmenage. La bonne nouvelle, c'est que je l'ai réalisé assez vite pour me reprendre et me dire qu'il fallait que je me calme le génie. Parce que même si je prône le bonheur et la joie de vivre, il m'arrive d'avoir des downs. Ce que j'ai décidé de faire? Bien de reprendre le contrôle de ma vie et mon moi-même et de m'imposer des limites. Malgré tout, je regarde la semaine qui suit et je me dis: "Ouin! On en reparlera des limites." Néanmoins, je reste optimiste de pouvoir facilement remonter la pente en modifiant légèrement ma routine.

Sincèrement, j'adore jogger, mais je ne suis pas équipé pour courir dehors en temps très froid, et le tapis ne m'attire plus comme avant. Mon alternative est le YOGA! Pratique avec qui j'ai une relation amour-haine. Elle vient et part au gré des saisons et de mes humeurs. Peut-être cette fois-ci sera le début d'une longue David's Tea)!
relation!? Va savoir! Mais pour le moment, j'ai décidé de renouer avec le yoga et de le pratiquer 20 à 30 minutes le matin. Et dire que ca commencé pour me délier le dos! hihi! J'ajoute à ça, une plus grande consommation d'eau et de thé/tisane (vive

Aussi, je osé lire le début de Sexy, zen et happy, de Christine Michaud. Au début, j'avoue que le titre me rebutait, mais je suis venue à la conclusion qu'il pourrait être bien à lire, voir motivant. À suivre...

Finalement, que faites-vous pour passer au travers d'une saison longue, froide et sombre? Vous partez en voyage dans les caraïbes? La fièvre olympique vous fait tout oublier? Vous êtes un fan de sport d'hiver, donc vous me traiter de folle moi et mes blues? Racontez-moi! Osez écrire un petit mot dans commentaire pour mon bon plaisir de vous lire!!

Je termine ce billet pour une jeune femme que j'ai rencontré au salon du livre de Montréal en novembre et Kim Fournelle et elle est l'auteur de la série Anavélia. Cette jeune femme qui avait une passion pour les histoires à la Pirates des Caraïbes a décidé de nous ouvrir son imagination sur un monde complètement fantastique avec des personnages attachants. J'ai eu un coup de coeur pour l'auteure qui était loin des auteurs à mes yeux, car elle croyait pas en son livre, mais en son histoire et ses personnage. Je me souviens encore qu'elle mets dit avoir créer et dessiner la carte de l'archipel, complètement inventer, où naviguent nos héros. Elle donnait vraiment l'impression de les connaître personnellement et ça je le réalise seulement qu'en lisant son livre. Sincèrement, quand on voit la brique, ça fait peur (675 pages)! Par contre, je peux avouer sans crainte que l'histoire nous emporte et on oublie le nombre de pages. Pour les curieux, je prendrais le temps de réaliser un billet juste sur ce livre. Toutefois, si vous êtes fan de livre fantastique, aller vous le procurer!
qui est particulièrement venue me chercher. Elle se nomme

D'ici là, mes amis du Québec, je vous dis: " Ne lâchez pas, le printemps sera à nos portes bientôt et aura hâte au première neige de décembre dès le mois de juillet!"

lundi 10 février 2014

Le bonheur en trois temps 2/3


Il n’y a pas de honte à préférer le bonheur – Albert Camus

Dans mon dernier mot du bonheur en trois temps, j’ai décidé de vous partager un truc que je pratique régulièrement. L’avez-vous essayé? Avez-vous vu une différence dans votre quotidien?

Le plus ironique, c’est que ce matin j’ai dû y faire appel. Comme tout le monde, y’a des matins où j’ai les blues, alors c’était encore plus important que je réalise chaque instant de pur bonheur. On ne se rend pas toujours compte comment c’est agréable de vivre l’instant présent et de profiter des joies de la vie quotidienne, comme se trouver un stationnement au centre-ville en même pas 5 minutes, se souvenir que ce soir je vais recevoir ma première reconnaissance Tocara, le magnifique levé du soleil (d’ailleurs j’aurais dû le prendre en photo pour le partager avec vous), etc. Bref y’a plein de moments qu’on peut juste savourer et être heureux.

Par contre la psychologie du bonheur n’est pas venue du jour au lendemain. Il a dû se faire son petit bonhomme de chemin. Dans le domaine de la psychologie, on cherche souvent à comprendre ce qui va mal chez l’être humain.  Pourquoi toujours s’attarder sur le malheur de tous et chacun? Pourquoi ne pas analyser ce qui va bien chez l’être humain? Car dans notre société, oui certaines personnes ont un mal de vivre qu’il faut comprendre pour mieux guérir, mais qu’en est-il de monsieur et madame tout le monde qui va bien dans leur petite routine? C’est ce que Martin Seligman est venu à se poser comme question pour en arriver à ce qu’on connait de la psychologie positive.

Toutefois, avant Martin Seligman, il y a eu de grands philosophes qui ont apporté l’idée du bonheur. Aristote fait partie du nombre et au travers des siècles nous avons eu David Hum, Emmanuel Kant qui ont apporté leur idéologie, mais ce n’est pas avant les années 1960 qui le psychologie positive a fait ses premiers pas. En fait, c’est la suite du mouvement humaniste à la même époque qui à développer la doctrine du « potentiel humain » Un dénommé Abraham Maslow à été le premier à utiliser le terme « psychologie positive » dans un livre intitulé Motivation and personnality en 1954.

Par la suite, Monsieur Seligman s’est penché davantage sur la question pour devenir le précurseur du mouvement de la psychologie positive en ayant pour premier objectif de publier un manuel diagnostique de « ce qui va bien chez la personne ». Tout parce qu’un jour sa fille lui avait répliqué : « si j’ai été capable de cesser de pleurnicher à cinq ans, à ton âge, tu peux cesser d’être grincheux. »

Ce n’est qu’un simple petit tour d’horizon de l’historique que j’ai pigé dans le livre Le bonheur extraordinaire des gens ordinaire de Lucie Mandeville. Bien sûr j’aurais pu élaborer, mais je voulais simplement vous donner un aperçu. Je vous invite à lire les ouvrages de Lucie Mandeville pour en connaître d’avantage.

Saviez-vous que?
Que les événements suscitant des émotions positifs sont moins marquant parce qu’il n’entraîne pas que l’on change quoi que ce soit dans nos habitudes de vie. C’est aussi dû à l’amygdale (pas l’organe dans la gorge, mais un groupe de neurones situé dans le lobe temporel) que nous réagissons davantage à tel ou tel émotion. Exemple : on estime  une à deux secondes est requises pour prendre conscience qu’un repas  est savoureux.

Un couple devrait utiliser un ratio de 5 pour 1 pour augmenter les chances de survie du couple. 5 compliments pour chaque reproche. (pas juste à la St-Valentin, mais en tout temps)

La dopamine est l’hormone du bien-être. Souvent sécrété lors nous mangeons un bon plat, faisons l’amour, s’amusons,  obtenons une promotion, s’émerveillons devant un coucher de soleil. (de là l’idée des 5 petits bonheurs par jour)

La sérotonine, hormone sécrété lors d’activité physique intense pendant au moins 30 minutes apporterait aussi un bien-être.

50% du bien-être est dû à l’hérédité, 40% à nos choix et 10% au facteur sociodémographique

Venez-vous d’une famille heureuse ou grincheuse? Mais malgré ce 50% dû à l’hérédité, comment peut-on faire partie de ces gens ordinaires qui vivent un bonheur extraordinaire? La suite dans mon prochain blogue J

Référence: Mandeville, Lucie (2010), Le bonheur extraordinaire des gens ordinaires. La psychologie positive pour tous, Montréal: Les Éditions de l'Homme 298 p.

lundi 3 février 2014

en attendant....

Vu que mon dossier un bonheur en trois temps est quand même long à bâtir, je fais un petit intermède. Je vous promet que vous aurez la suite la semaine prochaine.

Entre temps j'aimerais partager avec vous les dernières mise à jour dans mon Défi Tocara.
Je suis rendu à 2841 points. Bon, certains me diront que je suis encore loin du compte, mais je ne baisse pas les bras. Il me reste encore 3 mois complet pour me rendre jusqu'au bout de mon défi, alors je retrousse mes manches et continue mon aventure.

J'ai atteint les 100 j'aime sur ma page Facebook! Prochaine étape, les 200 j'aime!
D'ailleurs, vous trouverez les dernières promotions sur ma page Défi Tocara pour le mois de février, dont une que j'aime particulièrement. C'est le bracelet Espoir et l'ensemble Espoir (collier et boucle d'oreille) à un prix dérisoire soit respectivement 34.75$ et 39.50$ pour les hôtesses. Ce qui est encore plus beau, c'est que 20$ sera remis à la Société du cancer du sein du Canada!! Réservez votre présentation pour la cause!!

Aussi, je me suis fait plaisir en organisant un concours durant la dernière semaine de janvier. Je vendais des coupons 2$ pour le tirage du bracelet Espoir. 20$ sera remis à la Société du cancer du sein du Canada par Tocara et moi je remet ma commission soit 35$ à la société!

La gagnante du concours est Vicky Bérubé!
D'ailleurs, j'en profite pour dire un gros merci à tous les participants :)

Finalement, je continue avec mon histoire à la boutique Sexy Chocolat! Aimez-vous l'histoire jusqu'à présent? Je le souhaite, car ce n'est pas fini! D'ailleurs, j'aimerais connaître votre opinion sur le récit, n'hésitez pas à m'écrire des commentaires.

Alors voilà! Je retourne travailler sur mon dossier du bonheur. D'ici là, soyez heureux :)

dimanche 26 janvier 2014

Le bonheur en 3 temps (1/3)

Un jour, je me suis rendu à une conférence organisée par Coup de pouce et j'ai fait une découverte majeure. Lucie Mandeville, psychologue québécoise qui a décidé d'étudier la psychologie, mais d'un tout autre angle. Elle est aujourd'hui la principale spécialiste de la psychologie du bonheur! Pourquoi toujours étudier le mal de vivre des autres quand on peut analyser le bonheur?

Je n'ai lu qu'un de ses livres (elle en a 4 à son actif et en sort un prochain en fin janvier) et c'est Le bonheur extraordinaire des gens ordinaire. J'admet que ça a changé beaucoup ma perception de voir les choses. Alors j'ai décidé de partager ce que j'en ai tiré en trois temps. J'espère que que ces 3 prochains mots vous rendra encore plus heureux.

Une chose qu'il faut savoir sur le bonheur c'est qu'il n'est pas dans le prochain Loto ou dans le prochaine prochaine grosse maison. Non, le bonheur, c'est maintenant, tout de suite, à l'instant où vous lisez ce mot. Généralement, quand j'ai les blues, je m'oblige à dicter 5 petits bonheurs par jour. Voici, ceux qui reviennent souvent:


1) Café!!

J'adore savourer un bon petit cappuccino (comme au moment où j'écris ce mot. Ça m'inspire!). Juste pour vous dire, mon chum dit souvent:
"Le monde pourrait s’effondrer, si Maude à son cappuccino, elle sera heureuse et ne s'en rendrait même pas compte."
C'est tout vous dire! Je pourrais même dire que quand j'ai besoin de réconfort, je prend un café. J'ai une dure journée, un cappuccino est toujours bienvenue. Je me sens seule, je me rend dans un café prendre un délicieux cappuccino et j'observe les gens autour.

2) Lecture

J'adore lire! C'est relaxant et ça me permet de m'évader dans un autre monde. J'aime aussi partager mes impressions sur tel ou tel livre. Ça a un petit quelque chose de rassembleur. D'ailleurs, depuis 2 ans, je me fais un devoir de m'ouvrir aux jeunes auteurs et jusqu'à présent je n'ai pas été déçu. En ce moment, je lis Anavélia de Kim Fournelle et j'avoue que cette histoire de piraterie me captive. Je vous raconterai plus tard.
Aussi, je dois avouer que la lecture m'inspire l'écriture. C'est d'ailleurs pourquoi je m'amuse beaucoup de écrire Sexy Chocolat!

3) Scrapbooking ou l'illustration

J'ai été en art plastique tout au long de mes études et j'avoue que ça toujours été une maison d'évasion depuis que je suis gamine. Quand je crée, soit des cartes en scrapbooking ou une toile ou de simples illustrations, je me perds complètement dans ce que je fais et j'oublie tout autour. Si vous saviez comme ça me fait du bien. Une thérapie que je suggère à tout le monde.

4) Jogging!

Un autre échappatoire qui me permet de me défouler et de dépenser mon surplus d'énergie. Par contre, je suis un peu frileuse, alors j'avoue que ces derniers jours ça me manque! Néanmoins, je planifie mon été et automne et je crois que les défis que j'envisage seront une belle réalisation dans mon parcours de vie et je pourrai courir comme bon me semble.

5) Cuisine

J'aime manger, j'aime la bonne bouffe et découvrir les saveurs et j'aime surtout cuisiner. Je ne suis pas la plus grande cuisinière, mais je me débrouille bien aux fourneaux. J'aime aussi les sourire de mes proches et leur bons commentaires quand ils dégustent ma cuisine. Je dirais que c'est un ensemble de plaisirs et de satisfactions face à la mission accomplie de remplir les estomacs.

Voilà quelques uns de mes petits bonheurs quotidiens. Et vous, quels sont vos petits plaisirs de la vie?